Info

Nouvelle adresse Seriatim
http://www.seriatim.fr

mercredi 1 juillet 2015

Europe-Grèce : ping-pong N°3168 9e année



On savait les journées précédents le référendum du 5 juillet sources d’annonces mais là, le rythme pris est quasiment insensé.
Tout d’abord, et c’est le point le plus fondamental, l’intervention directe d’institutions, financières, politiques toutes étrangères à la Grèce dans la réponse qu’apporterait le peuple le 5 juillet est l’exemple publique de violation de toute les souverainetés, de la démocratie par ceux-là mêmes qui nous abreuvent de propos ronflants sur la liberté, les principes politiques fondamentaux et ainsi de suite.
Ensuite, la Grèce dont le gouvernement fort de sa légitimité a compris l’atout qu’il détenait avec le référendum en fait une boule de feu assez redoutable. Alexis Tsipras se positionne comme pouvant interpréter un « Oui » comme un Non et le « Non » comme un oui. Il emmène ses adversaires dans le dédale. Voilà un homme qui a médité sur la bataille de Salamine !
Enfin, le grand désordre qui ne cesse pas de grandir, loin d’unir l’Union européenne et la zone euro, commence à les fragiliser de plus en plus. Depuis Moscou et Pékin, le spectacle est suivi quand l’empereur du Potomac n’a plus que la rodomontade et la crainte, qu’à terme, la Grèce ne demande à quitter l’OTAN. C’est bien plus cela que le sort de l’euro qui avive les craintes outre-Atlantique.
On ne le répétera pas assez, le cas de la Grèce a quitté depuis un moment le strict champ budgétaire pour être investi par la géopolitique et la géostratégie, les curseurs y sont désormais bien posés…..

Jean Vinatier
SERIATIM 2015

Aucun commentaire: